Flash

La Russie dénonce un sabotage dans une de ces bases en Crimée

Plusieurs installations dont une centrale électrique en Crimée ont été endommagés mardi matin après une explosion dans une base russe au nord de la péninsule. Une centrale électrique, des lignes haute tension, une voie ferrée et plusieurs maisons ont été touchés. Selon les autorités, l’incident a fait deux blessés.

Moscou dénonce un sabotage sans toutefois nommer de coupable tandis Kiev maintient le flou alors que La Crimée, annexée par Moscou en 2014, sert de base arrière aux forces russes pour leurs attaques contre l’Ukraine.

La semaine dernière, des installations russes avaient été endommagées au sud de la Crimée. La Russie avait affirmé qu’il s’agissait d’explosions dues à des négligences. Mais les explosions de ces derniers jours risquent de mettre à mal la logistique russe dans son processus d’invasion de l’Ukraine.

« Si le ravitaillement par voies ferrées qui passe par la Crimée est ralenti ou interrompu pour quelques heures ou quelques jours, c’est un problème pour l’approvisionnement des forces russes. L’autre impact est symbolique, ça permet d’abord de réaffirmer que l’Ukraine est toujours capable d’infliger des coups à la Russie là où on ne s’y attend pas, ce qui permet de garder l’initiative sur la communication dans la guerre informationnelle. », a déclaré Yohann Michel, chercheur à l’International Institute for Strategic Studies de Berlin, à RFI.