Culture

Côte d’Ivoire : Meiway demande aux dirigeants d’écouter les artistes

Alors qu’il était l’invité de Jeune Afrique, ce week-end (23 juillet), l’artiste artiste ivoirien Meiway réitère son engagement à l’instar d’autres comme Alpha Blondy. « Un artiste est toujours engagé. Quel que soit le sujet que l’on aborde, on prend position pour un fait de société ou pour un thème particulier », a dit le chanteur.

S’agissant de son engagement politique, il estime que les artistes sont des relais du peuple, d’où la nécessité de les écouter. « J’estime que nous avons le droit de nous prononcer car nous sommes à la fois le reflet et le relais du peuple. Toutes les chansons que nous écrivons s’inspirent du quotidien de nos voisins, de ces gens qu’on rencontre dans les bars, dans les maquis, sur les marchés. Ce sont eux qui nous inspirent. Pourvu que nos dirigeants nous écoutent ! », plaide le roi du zoblazo, le rythme dont il est le pape.

Dans un concert, l’artiste Bebi Philip a interpellé les autorités au sujet de la vie chère en Côte d’ivoire. Meiway approuve le geste qu’il légitime en disant « quand on a la possibilité de s’adresser à un large auditoire, comme c’était le cas lors de ce concours, on doit saisir cette occasion. Lorsque les salaires stagnent et que le coût de la vie augmente, c’est inacceptable, et il faut le dire ».