Dernière minute International

La Yemenia Airways condamnée à payer l’amende maximale de 13 ans après le crash qui a causé 152 morts

13 ans après le crash d’un avion qui avait fait 152 morts au large des Comores, le tribunal de Paris a condamné la Yemenia Airways à une amende de 232.500 euros. Le procès qui s’est tenu du 9 mai au 2 juin au tribunal judiciaire de Paris n’a accueillis aucun responsable de la compagnie aérienne à cause de guerre qui ravage le Yémen, a expliqué l’un des avocats de la défense mais des dizaines de parties civiles sont venues assister au procès, comme l’unique rescapée du drame, Bahia Bakari qui avait 12 ans lors des faits.

Dans la nuit du 29 au 30 juin 2009, alors qu’il s’apprêtait à atterrir à l’aéroport de Moroni, aux Comores, un A310 de la Yemenia Airways s’est écrasé dans l’océan Indien emportant avec lui 142 passagers.

Les enquêtes menées notamment avec les boîtes noires ont permis de conclure que l’accident était dû à « une série d’erreurs de pilotage, qui se sont enchaînées en moins de cinq minutes » et la défense avait soutenu que la compagnie n’avait pas commis de « manquements » en lien avec la catastrophe.