Economie Flash

Assemblée Générale de l’ONU : l’Afrique souhaite passer le cap de la transition énergétique

Au nom de l’Afrique, le président du Sénégal Macky, en sa qualité de président de l’Union africaine a appelé, ce mardi 20 septembre, au respect des accords de Paris sur le climat alors que le sommet de la Cop 27 en Egypte est prévu prochainement.

“Nous souhaitons parvenir à un consensus pour une transition énergétique juste et équitable comme ce fut le cas au sommet afrique europe de février dernier, à la session élargie du sommet du G7 en juin et récemment au forum de Rotterdam sur le financement de l’adaptation en afrique”, a déclaré M. Sall.

Alors que le continent africain produit le moins de gaz à effet de serre dans le monde, le continent est très vulnérable face au changement climatique et subit de plein fouet les effets du changement climatique. Pour Macky Sall, il est important que les grandes puissances mondiales aident dans le financement de ces réformes.

“Nous considérons le financement de l’adaptation non comme de l’aide mais comme une contribution des plus industrialisés a un partenariat mondial solidaire en contrepartie des efforts que fournissent les pays en développement pour éviter les schémas pollueurs qui ont plongé la planète dans l’état d’urgence climatique actuel”, a ajouté le président sénégalais.

“Il est légitime, juste et équitable que l’Afrique, continent le plus en retard sur le processus d’industrialisation, continent le moins pollueur(…) exploite ses ressources disponibles pour disposer d’une énergie de base afin d’améliorer la compétitivité de son économie et réaliser l’accès universel à l’électricité”, a souligné M. Sall qui rappelle que plus de 600 millions de personnes vivent sans électricité sur le continent.