Flash International

Elizabeth II : des obsèques internationales à la hauteur de la plus grande reine du Royaume-Uni

Lorsque la couronne impériale a été déplacée de son cercueil ce lundi 19 septembre dans la chapelle du château de Windsor, la reine Elizabeth II s’en sépare définitivement pour la première fois en 70 ans. Ce geste représente le signe ultime de la fin de l’ère Elizabeth II, la monarque anglaise au plus long règne. Celle qui fut reine du Royaume-Uni a été inhumée après 10 jours de deuil intense, de protocoles et de services mis en place pour accompagner la souveraine dans sa dernière demeure.

“Notre défunte majesté avait déclaré lors de son 21e anniversaire que sa vie entière serait dévouée à servir la Nation et le Commonwealth. Rarement une telle promesse a été aussi bien tenue », a témoigné l’archevêque de Canterbury, chef spirituel de l’Eglise anglicane lors de son sermon à l’abbaye de Westminster plus tôt dans la journée.

Le roi Charles III a dit au revoir à l’ancienne souveraine, sa mère, avec un brin d’émotion au visage lors de la descente du cercueil dans le caveau de la chapelle Saint George. Plus tôt, il avait laissé une carte sur son cercueil. Elle disait “ en souvenir aimant et dévoué – Charles R. » (R pour Rex qui veut dire Roi).

Dans l’abbaye de Westminster où plus de 2000 chefs d’Etat, membres de familles royales et dignitaires du monde entier se sont recueillis en début de journée, deux minutes de silence avait été observées ainsi que dans tout le Royaume-Uni en hommage à la reine Elizabeth II décédée à l’âge de 96 ans.

Le cercueil a par la suite quitté Westminster pour rallier le château de Windsor sous les applaudissements et les jets de fleurs de centaines de milliers de personnes rassemblées le long du parcours de plus d’une trentaine de kilomètres. Pour les Britanniques, « c’est comme si nous avions perdu la grand-mère du monde ».

La cérémonie finale des obsèques de la reine Elizabeth II s’est déroulée en toute intimité avec les membres de la famille royale qui ont accompagné la reine au cours de cette dernière journée. Enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants ont rendu un dernier hommage à une mère, une grand-mère puis la reine a été mise en tombeau près de son mari et du roi George VI, son père.

L’opération ’’London bridge” a pris ainsi fin et le Royaume-Uni a repris le cours de ses activités suspendues en partie depuis l’annonce du décès de la reine le 8 septembre. Organisée au millimètre près et retransmise en direct à la télévision, la cérémonie a rassemblé plus de 4 milliards de spectateurs selon les estimations, un record mondial. 

La crise du coût de la vie, l’inflation et l’envolée du coût de l’énergie vont de nouveau être les principales préoccupations des Britanniques avec la facture salée des obsèques qui va revenir au contribuable britannique et risque de faire chuter le PIB selon les analystes.

Elizabeth II a été la reine d’un royaume uni derrière elle, mais le nouveau roi Charles III aura à diriger un royaume parfois divisé avec le souhait de certains pays du Commonwealth de faire évoluer leur relation avec la couronne. Et même s’il a grimpé dans l’estime des Britanniques d’après les derniers sondages, le successeur à la couronne reste tout de même très controversé.