Dernière minute

CPI : Ouverture du procès d’un ancien commandant de la Séléka pour crimes d’atrocités en République centrafricaine

Les États-Unis saluent l’ouverture du procès de Mahamat Saïd Abdel Kani, ancien commandant de la Séléka en République centrafricaine (RCA), devant la Cour pénale internationale (CPI), selon un communiqué du Département d’Etat américain. Il s’agit du premier accusé parmi les « rebelles de la Séléka » à faire face à des accusations devant la CPI pour des atrocités commises à l’encontre de civils en République Centrafricaine.

Dans un contexte de violence armée en République centrafricaine, l’ouverture de ce procès réaffirme l’importance incontournable de la justice. Ce procès devant la CPI s’inscrit dans la perspective d’actions parallèles vitales en RCA, notamment devant les tribunaux nationaux et la Cour pénale spéciale. Les États-Unis, disent, s’engager résolument à promouvoir la responsabilisation des auteurs de crimes de guerre et de violations des droits humains pour mettre fin à l’impunité, ce qui est fondamental pour une paix durable dans le pays et la région.

error: Content is protected !!