Culture

La bande dessinée ‘Aya de Yopougon’ est une ambassadrice de la Côte d’Ivoire (Marguerite Abouet)

La créatrice de la bande dessinée à succès Aya de Yopougon (7 tomes) a déclaré, dans une interview avec Jeune Afrique parue vendredi 30 septembre, que la personnage principale est devenue une ambassadrice de la Côte d’Ivoire, “un personnage de fiction qui ne l’est plus”. A la question comment les Ivoiriens reçoivent la bande dessinée, Marguerite Abouet répond “ Ils vivent Aya !”.

Le livre a eu un énorme succès planétaire et a été traduit en une dizaine de langues. L’histoire dépeint la réalité de l’emblématique quartier de Yopougon dans les années 1980 où le “maquis”, les grossesses précoces, la polygamie et la détermination du personnage principal sont dépeintes dans l’argot ivoirien. “Ce personnage fait vraiment école. C’est une ambassadrice, car elle fait des études et veut réussir”, a dit Marguerite Abouet en parlant de Aya l’héroïne.

Le septième tome, sorti le 15 septembre, en rupture dans plusieurs fnac en France et à Abidjan, démontre de l’attention particulière accordée à la série. Cette nouvelle sortie intervient 12 ans après la dernière, les personnages principaux ont bien grandi et font face aux nouveaux défis de l’âge adulte mais l’intérêt reste le même et les problématiques abordées (scolarité, mariage, travail…) sont toujours d’actualité.