Société

La sénégalaise Mané Seck remporte le premier prix du jury de la compétition « Ma thèse en 180 secondes »

La doctorante de l’université Gaston Berger de Saint-Louis est la grande gagnante de l’édition de cette année de “Ma thèse en 180 secondes”, organisée le 6 octobre par l’Association canadienne française pour l’avancement des sciences. “Mon rêve et mon engagement sont que le Sénégal devienne champion du monde dans le domaine de l’électronique verte”, a dit Mané Seck après son sacre.

Sa thèse intitulée « élaboration et caractérisation de nanomatériaux à base de gommes arabiques et amandiers : orientation vers la green electronics”, a remporté le premier prix du jury de cette année face à des candidats venus de 20 pays francophones et francophiles.

“Je félicite Madame Mané Seck sacrée au concours «Ma thèse en 180 secondes» organisé au Québec. Je suis fier de cette belle consécration et félicite l’Université Gaston Berger de Saint Louis dont la lauréate est pensionnaire », a écrit Macky Sall sur Twitter.

Dans un communiqué, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a félicité la doctorante dont la performance “traduit le dynamisme et de rayonnement international des universités sénégalaises”.