Flash International

TotalEnergies : la grève reconduite enrôle des stations-service jusqu’à mardi en France

Le mouvement de grève entamé par les travailleurs français de TotalEnergies continue jusqu’à mardi. De plus, il est étendu à une quinzaine de stations-service autoroutières du réseau Argedis, filiale de TotalEnergies, à en croire des sources syndicales. Selon les informations de l’AFP, 15 stations-service du réseau Argedis « seront fermées » mardi.

Ces grèves sur fond de revendications salariales paralysent la mobilité des Français. « TotalEnergies appelle à la responsabilité pour permettre le bon approvisionnement du pays et propose d’avancer les Négociations Annuelles Obligatoires au mois d’octobre sous réserve de la fin des blocages », a annoncé la multinationale.

Ce mouvement de revendication a démarré depuis le mois de juin. « On ne peut pas dire qu’on soit mal payés », concède un travailleur, « mais on ne veut pas de perte de pouvoir d’achat » à cause de l’inflation. Le 20 septembre l’intersyndicale FO-CGT demande un rattrapage de l’inflation 2022 et une couverture pour 2023 : 7,5 % d’augmentation au total, et une prime de partage de la valeur (PPV) de 6 000 euros. Refus de la direction, qui pose une autre offre sur la table : 5 % minimum brut d’augmentation ou 125 euros et 3 000 euros de PPV. Une partie des salariés, mis au courant par leurs représentants, arrête le travail immédiatement.

error: Content is protected !!