Environnement

La WWF alerte sur une perte de la faune sauvage estimée à près de 70%

Selon le rapport indice planète vivante de l’ONG WWF, la planète a perdu près de 70% de sa faune en 50 ans. Les raisons d’une telle décadence sont diverses mais les principales sont la destruction des habitats naturels au profit de l’agriculture, le braconnage ainsi que le changement climatique qui fait de plus en plus de ravages. Une grande partie de cette perte étant due au dérèglement climatique et au braconnage.

Marco Lambertini, directeur général du WWF a alerté sur les dangers de la perte de la faune mondiale. “Des écosystèmes durables, une biodiversité riche et un climat stable sont nécessaires pour garantir un futur prospère, plus équitable et plus sûr pour nous, et particulièrement pour nos enfants et leurs enfants à leur tour”, a-t-il déclaré.

L’organisation appelle les gouvernements “à se saisir de cette ultime opportunité en adoptant un accord mondial ambitieux pour sauver les espèces sauvages ». L’Amérique Latine est la zone la plus touchée (94%).

En Afrique, l’indice de perte est évalué à 66 % en moyenne. “Un exemple flagrant est celui du parc national de Kahuzi Biega, en RD Congo, où le nombre de gorilles des plaines orientales a baissé de 80 %”, a dit M. Lambertini.

error: Content is protected !!