A la une Sport

Festival « Dakar en jeux » : le Sénégal déjà au rythme des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2026

Pour la première fois, le continent africain accueillera des Jeux olympiques. Initialement prévus en 2022, les Jeux olympiques de la jeunesse se tiendront à Dakar en 2026. En vue de faire entrevoir à quoi ressembler vont ressembler ces jeux et évaluer l’état d’avancement des travaux, le festival « Dakar en Jeux » se tient actuellement entre Dakar, Saly et Diamniadio, les trois sites retenus pour abriter l’événement, qui vont vibrer au rythme du sport et de la culture pendant une semaine (du 29 octobre au 5 novembre 2022).

Les officiels, satisfaits des avancées

C’est sur l’une des plages de Saly, ville touristique située à près de 70 km de la capitale Sénégalaise, que le festival « Dakar en jeux » s’est ouvert. Des acteurs de l’olympisme au niveau national et international, ont donné le coup d’envoi de cet événement sportif et culturel. Parmi eux, la Zimbabwéenne Kirsty Coventry, championne olympique de natation et présidente de la commission de coordination du CIO pour Dakar 2026 ; Christophe Dubi, directeur exécutif des Jeux olympiques, et l’ancien athlète Ibrahima Wade, coordonnateur des Jeux olympiques de la jeunesse de 2026.

De gauche à droite : M. Ibrahima Wade, Mme Kirsty Coventry et M. Christophe Dubi

L’organisation de la quatrième édition de cet événement planétaire est un défi de taille pour le Sénégal. En effet 28 sports répartis en 239 épreuves seront au programme. 11 par équipe, 114 épreuves hommes et 114 épreuves : le Sénégal n’a jamais connu un événement sportif de cette envergure. Le coordonnateur des JOJ 2026 assure que le Sénégal a « presque terminé ses travaux » et précise que si les jeux devaient se tenir en 2022 comme initialement prévu, le pays serait déjà prêt. « Aujourd’hui si les jeux s’étaient tenus en 2022, malgré le Covid et les ralentissements, on aurait pu accueillir le monde dans des conditions de dignité », rassure M. Wade.

Même constant chez Mme Kirsty Coventry, présidente de la commission de coordination du CIO pour Dakar 2026 : « Dakar 2026 est très bien lancé, et probablement même en avance par rapport aux prévisions ».

« Nous sommes très contents des progrès effectués », Thomas Bach, président du CIO

Après Saly, direction Diamniadio. La « nouvelle ville », est l’un des trois sites retenus pour accueillir les JOJ 2026. Cette ville constitue d’ailleurs un lieu important pour ces jeux au vu du nombre de travaux qui y ont été entrepris. En plus du stade Olympique et Dakar Arena, l’université Amadou Makhtar Mbow, sera le village olympique, lieu de résidence des athlètes le temps de la compétition.

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a fait le déplacement depuis Lausanne, accompagné du président du Comité National Olympique et Sportif Sénégalais, Mamadou Diagna Ndiaye. Ils ont effectué une cérémonie de plantation d’arbres sur le futur village olympique avant de se rendre sur l’esplanade de la gare de Dakar pour admirer une fresque qui célèbre ces jeux, mais aussi voir quelques démonstrations sportives faites par de jeunes athlètes sénégalais.

M. Thomas Bach en compagnie d’une jeune athlète sénégalaise

« Je suis très heureux d’avoir eu l’opportunité de rencontrer un grand nombre d’athlètes de sports différents », a déclaré M. Bach. Il a aussi constaté l’état d’avancement des travaux de Dakar 2026. « Les préparatifs pour les JOJ 2026 vont très bien. Nous l’avons constaté avec Kirsty Coventry et son équipe. Et nous sommes très contents des progrès effectués. »

Le festival « Dakar en jeux » va se poursuivre jusqu’au 5 novembre avec plusieurs activités organisées entre les villes hôtes. Dakar semble avoir convaincu les officiels à 4 ans de ce rendez vous mondial, reste maintenant à réussir le défi de l’organisation d’un événement qui devrait compter plus de 4000 athlètes issus des quatre coins de la planète.