Flash

Cop 27 : Macky Sall rappelle l’engagement des 100 milliards de dollars par an pour soutenir les efforts d’adaptation des pays en développement

Dans son discours à la Cop 27, le président Macky Sall a déclaré qu’en « collaboration avec le Centre mondial pour l’adaptation et les pays et institutions partenaires, nous avons lancé en septembre dernier un appel à l’action pour la mise en œuvre du Programme d’accélération de l’adaptation en Afrique ».

Selon le Centre mondial, le financement cumulé de l’adaptation prévu avant 2030, représentera moins du quart des besoins estimés par les pays africains dans leurs Contributions déterminées au niveau national.  « Sharm el Sheikh nous offre, à tous, pays développés et en développement, l’occasion de faire ou de subir l’histoire », selon le président en exercice de l’Union africaine.

« Faire l’histoire, en tenant nos engagements, tous nos engagements, dont celui convenu de 100 milliards de dollars par an pour soutenir les efforts d’adaptation des pays en développement, et qui peine à être réalisé. Subir l’histoire, en ignorant le principe de responsabilité commune mais différenciée, qui veut que ceux qui polluent le plus payent le plus, pour aider à sortir la planète de son état d’urgence climatique », a déclaré Macky Sall.

Le président de l’UA a également fait savoir que l’Afrique est venue au rendez-vous de Sharm el Sheikh dans un esprit de participation responsable au sauvetage de la planète ; résolue à faire l’histoire et non à la subir. « Nous sommes disposés à travailler avec tous les partenaires pour que la COP de Sharm el Sheikh ne soit pas un constat de plus sur le péril climatique, mais une action de plus en faveur du climat, dans l’intérêt des générations actuelle et futures », a-t-il conclu.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire