Dernière minute

La Coordination des associations de presse condamne « vigoureusement » l’arrestation de Pape Alé NIANG

En conférence de presse ce lundi 7 novembre 2022, à la maison de la presse, la Coordination des Associations de Presse (CAP) a condamné « vigoureusement » l’arrestation du journaliste Pape Alé Niang et « exigé sa libération immédiate et sans conditions ».  

Pape Alé NIANG a été arrêté pour des délits de presse. La CAP rappelle à l’Etat du Sénégal le respect de la Constitution notamment en ses articles 8 et 10 mais aussi ses engagements internationaux relatifs à la dépénalisation des délits de presse.   

La CAP a réitéré que la liberté de presse, d’investiguer et d’informer « n’est pas négociable ».  Elle s’est aussi insurgée contre la « tendance répressive et à la diabolisation de la presse, autant par le pouvoir que par l’opposition ». Elle a également appelé tous les défenseurs des Libertés à se mobiliser et à faire face aux « tentatives d’intimidation et de musellement » de la presse.

La CAP a par ailleurs saisi les organisations de défense des libertés de presse nationales et internationales sur les dérives totalitaires de l’Etat du Sénégal, et a annoncé finaliser son plan d’actions. 

Pour rappel, Pape Alé NIANG est accusé de :« Divulgation de documents militaires sans autorisation de la hiérarchie de nature à nuire à la défense nationale ; appel à la subversion ; recel et diffusion de documents administratifs estampillés secret et propagation de fausses nouvelles », dans le cadre du dossier Ousmane Sonko.

error: Content is protected !!