A la une Economie

Nouvelle baisse du loyer : ce qui change par rapport à la loi de 2014

Le président Macky Sall a présidé ce samedi 5 novembre, une rencontre sur la consommation à l’issue de laquelle 11 mesures ont été prises. Parmi elles, la baisse du prix de certaines denrées de première nécessité. Mais celle qui a suscité le plus d’attention concerne le prix du logement.

En 2014, une loi avait déjà été promulguée pour baisser le prix du loyer : 29% sur les loyers inférieurs à 150.000 Fcfa ; 14% sur loyers compris entre 150.000 Fcfa à 500.000 frs et 4% pour les loyers supérieurs à 500.000 Fcfa. Cette mesure était alors très bien accueillie par les populations. Mais 8 ans plus tard, force est de constater que son efficacité est remise en cause.

À Dakar par exemple, où près de 4 millions de personnes vivent sur une superficie d’à peine 547 km² soit 0,3% de la superficie nationale, un nombre important de ménages sont des locataires. En 2019, ils étaient estimés à 42,8% dans la zone urbaine de Dakar. Le loyer demeure un véritable casse-tête dans cet environnement.

Les nouvelles réductions annoncées par le Chef de l’État seront de 5% pour les loyers de plus de 500.000 FCFA, 10% pour ceux allant de 300.000 Fcfa à 500.000 Fcfa et 20% pour ceux inférieurs ou égaux à 300.000 FCFA.

Cette dernière tranche concerne la majeure partie des ménages sénégalais. Dans les résultats d’une enquête faite en 2019, l’agence nationale de la statistique et de la démographie révélait que le prix du loyer dans la zone urbaine de Dakar était en moyenne de 64 502 FCFA, ce qui représente 57.14 % sur le revenu moyen des salariés évalué à 112 423 FCFA par mois.

« Les loyers ont augmenté de plus de 200% depuis la dernière tentative de baisse (en 2014) alors que les coûts de la construction n’ont évolué que de l’ordre 45% », a déclaré à la presse Macky Sall, pour justifier ces nouvelles mesures.

En attendant leur effectivité le ministre du commerce, porte-parole du gouvernement, Abdou Karim Fofana promet que « des arrêtés seront pris et les prix seront appliqués d’ici mercredi ou jeudi ».

Nul doute que sur le court terme ces mesures seront adoptées par les propriétaires, reste maintenant à savoir ce qu’il en sera sur le long terme, tout en sachant que la plupart d’entre eux sont dans l’informel.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire