Economie Flash

Marché financier ouest-africain : la BAD et l’Autorité des marchés financiers de l’Uemoa signent un accord 750 000 dollars

La Banque africaine de développement (BAD) et l’Autorité des marchés financiers de l’Union monétaire ouest-africaine (AMF-UMOA) ont signé, lundi 14 novembre 2022, à Abidjan, un protocole d’accord de don d’un montant de 750 000 dollars américains, destiné à mettre en œuvre la deuxième phase du Projet d’appui au développement du marché financier régional (PADMAFIR 2).

Selon le communiqué de la BAD, le don va permettre de poursuivre la modernisation du cadre réglementaire du marché financier régional afin d’accroître son attractivité, sa profondeur et sa compétitivité. Le don provient du Fonds fiduciaire pour le développement des marchés des capitaux, un fonds multi-donateurs, administré par la Banque africaine de développement.

Selon le document, la seconde phase du Projet d’appui au développement du marché financier régional va permettre à l’Autorité des marchés financiers d’élaborer un code du marché financier pour la région. Il vise également à renforcer les capacités de l’ensemble des parties prenantes et à appuyer la révision du cadre juridique et réglementaire afin d’approfondir le marché hypothécaire et de la titrisation.

« Après avoir financé la première phase du Projet d’appui au développement du marché financier régional, nous nous félicitons de ce partenariat avec l’Autorité des marchés financiers qui s’inscrit dans la durée et dans la continuité de nos interventions visant à soutenir le développement du marché financier régional et à augmenter sa contribution dans le financement des économies de l’Union »,a déclaré Ahmed Attout, le chef de la Division du développement des marchés de capitaux du Groupe de la BAD.

Quant au secrétaire général de l’Autorité des marchés financiers de l’Union monétaire ouest-africaine, Ripert Bossoukpé, il a indiqué que « ce nouvel accompagnement traduit la solidité des relations entre la Banque africaine de développement et l’Autorité des marchés financiers. Il renforce l’attachement des deux institutions à partager une vision commune du développement du marché financier régional pour le rendre plus attractif et sécurisé. Cet appui va permettre de poursuivre les chantiers mis en œuvre dans le cadre de l’exécution de la première phase du projet notamment la modernisation de la régulation du marché ».

error: Content is protected !!