Culture

Baol films festival : une initiative culturelle pour vendre la destination Diourbel

La sixième édition du Baol films festival s’est achevée dimanche 20 novembre à Diourbel. L’initiative du secrétaire général du réseau des festivals de cinéma au Sénégal, veut faire de Diourbel un carrefour d’opportunités pour les jeunes cinéastes. Thierno Bakhoum souhaite décentraliser le secteur de la culture dans les régions, mais également lutter contre le chômage et promouvoir sa région comme un lieu de culture.

“Le Baol Films Festival vise à décentraliser les opportunités culturelles dans les régions. Nous avons constaté que les opportunités sont quasiment toutes à Dakar, et les jeunes des autres régions aussi méritent d’avoir les mêmes chances de réussite”, a expliqué M. Bakhoum au Quotidien. Depuis 6 ans, le festival se tient dans la région centre du Baol et permet de mettre en lumière un aspect nouveau du Baol, sa place de producteur culturel.

Pour cette édition, plusieurs films sénégalais ont été sélectionnés ainsi que des productions étrangères venant de la France, du Maroc ou du Bénin a informé l’initiateur du programme. Avec Thiès comme invité d’honneur, le Baol films festival espère promouvoir le tourisme culturel, mais aussi religieux.

Des panels, des visites et des projections de films sont au programme. Le film “Joom” du cinéaste sénégalais Ababacar Samb Makharam ouvrira cette édition. Le festival a également initié trois récompenses : le Grand Prix Abdel Aziz Boye, le prix du public ainsi que le prix du meilleur interprète seront décernés aux participants.

error: Content is protected !!