Sport

Ghana-Uruguay : un match avec un arrière goût de vengeance pour les Black Stars

Le Ghana affronte l’Uruguay cet après-midi pour une place en 8es de finale. Mais ce match revêt un autre enjeu, c’est le remake de la rencontre entre les deux équipes en demi-finale de coupe du monde 2010, avec une issue jusque là inoubliable.

C’est l’un des moments les plus controversés de l’histoire de la Coupe du monde. En quart de finale de la coupe du monde 2010, alors que le score était de 1-1 lors des prolongations, Suarez repousse une balle de la tête de Dominic Adiyiah dans le temps additionnel, alors que le gardien uruguayen Muslera était déjà battu. 

L’attaquant est alors expulsé, mais son intervention empêche au Ghana de marquer un but qui aurait fait de lui la première équipe africaine à atteindre le dernier carré d’une Coupe du monde. Le penalty qui s’en est suivi est raté par Asamoah Gyan et la séance de tirs au but sera remportée par la Celeste 4-2.

Asamoah Gyan après son penalty raté

Douze ans plus tard, l’Uruguay et le Ghana s’affrontent vendredi à 15 h au stade Al Janoub pour leur troisième match des phases de groupes. Un match à fort enjeu puisque le vainqueur éliminera l’autre équipe du tournoi.

Mais l’incident de 2010 est toujours dans les mémoires. En conférence de presse d’avant-match jeudi, la question a été posée à Luis Suarez, décrit par des journalistes ghanéens comme « le diable en personne ». Ce dernier estime n’avoir aucun regret par rapport à ce qui s’est passé il y a 12 ans en Afrique du Sud.

« Je n’ai pas besoin de m’excuser. Je m’excuserai si j’avais blessé un joueur. J’ai fait une main, j’ai pris un rouge, mais ce n’est pas moi qui ai raté le penalty », a confié l’ancien attaquant du FC Barcelone aux journalistes.

Le sélectionneur ghanéen Otto Ado, n’a pas non plus échappé à cette question en conférence de presse d’avant match. Pour lui, « c’est une question de perspective. Si le même incident avec Suarez s’était produit dans l’autre sens et que le Ghana avait atteint les demi-finales, les Ghanéens auraient dit que c’était normal. Pour moi, ce n’est pas un sujet. Je souhaite que chaque joueur fasse tout ce qu’il peut pour aider son équipe à se qualifier et se sacrifie parfois même pour un carton rouge. »

En cas de victoire sur l’Uruguay, le Ghana sera assuré de se qualifier pour les huitièmes de finale. Un match nul porterait leur total de points à quatre et les obligerait à compter sur les résultats des autres équipes pour se qualifier. 

error: Content is protected !!