Flash

Le Mozambique incinère des produits cosmétiques « cancérigènes » après une alerte de l’UE

Après une alerte de l’Union européenne, les autorités mozambicaines ont brûlé 10 000 produits cosmétiques présentant un « risque potentiel » pour la santé, ont annoncé les autorités mozambicaines. Selon l’inspectrice à l’Autorité nationale de réglementation des médicaments (Anarme), Sheila Mercis, l’UE avait mis en garde contre les produits en septembre.

Les produits comprennent des gels douche, des shampoings, des crèmes et des sprays… Les autorités affirment qu’ils contiennent des substances susceptibles d’être à l’origine de cancer, en plus d’être nocives pour la santé reproductive.

Les fabricants ont soumis de nouvelles formules à l’autorité de régulation mozambicaine pour approbation afin qu’ils puissent être importés à nouveau « sans les substances nocives ».