Non classé

Maroc/Espagne :  Amnesty International accuse les autorités des deux pays de « dissimulation de vérité »

Six mois après la mort de 37 migrants à la frontière de Melilla, la lenteur et les carences des enquêtes « sentent la dissimulation », affirme Amnesty international.

« À partir de témoignages oculaires, de séquences vidéo et d’images satellite, le rapport dresse un tableau détaillé et terrible de ce qui est arrivé lorsque 2 000 personnes migrantes et réfugiées ont tenté de pénétrer à Melilla en traversant un poste-frontière appelé « Barrio chino » », relate le rapport. Compte tenu du manque de transparence des deux gouvernements, Amnesty International a écrit aux autorités marocaines et aux autorités espagnoles pour leur demander de partager des informations sur le mandat et l’état d’avancement des enquêtes. L’organisation a également communiqué un résumé de ses conclusions aux deux gouvernements en novembre. Elle n’a reçu aucune réponse.

Agnès Callamard, secrétaire générale de l’organisation, dénonce cette tragédie et déclare qu’elle représente « en réalité non seulement des meurtres massifs, mais une dissimulation, des gouvernements tentant de couvrir leurs meurtres ».

Le rapport montre que les événements du 24 juin étaient prévisibles et que la perte des vies humaines aurait pu être évitée. Il révèle qu’au cours des mois et des jours précédents, les personnes réfugiées et migrantes présentes autour de Melilla ont subi de plus en plus d’attaques des forces de sécurité marocaines. « Il est essentiel que les deux gouvernements fassent éclater la vérité et la justice au sujet des événements de cette journée, afin que rien de tel ne se reproduise à l’avenir », a déclaré Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International.

On peut lire que les agents ont brûlé et détruit toutes les affaires de beaucoup de ces personnes, qui ont fini par se regrouper par milliers et marcher jusqu’à la frontière, où elles se sont heurtées aux autorités marocaines et espagnoles qui ont fait un usage illégal et meurtrier de la force.

error: Content is protected !!