International

Us-Africa Summit : l’éducation et les MPME logent dans les partenariats d’investissements et de développement

Dans le cadre du Sommet des dirigeants États-Unis-Afrique, l’engagement de l’administration Biden-Harris à renforcer le dialogue entre les responsables américains et la diaspora aux États-Unis, est décrit dans la stratégie américaine envers l’Afrique subsaharienne.

Ainsi le 14 décembre, au nombre des mesures fortes de l’administration Biden-Harris en faveur de la diaspora africaine aux Etats-Unis, le président Biden a publié un décret ordonnant au secrétaire d’État d’établir PAC-ADE, qui « renforcera le dialogue entre les responsables américains et la diaspora africaine ».

Le ministère de l’Éducation fournira 1,5 million de dollars pour faciliter les échanges universitaires entre les États-Unis et l’Afrique, la recherche conjointe, la collaboration en matière d’administration universitaire et les partenariats public-privé.

L’USADF a lancé un prix annuel Diaspora Award qui fournira un financement aux entreprises américaines détenues et dirigées par des membres de la diaspora africaine pour renforcer les relations commerciales et d’investissement avec les petites et moyennes entreprises africaines. Le Département d’État a l’intention de fournir 500 000 $ pour impliquer les entrepreneurs sociaux d’ascendance africaine dans le monde et lancer le Réseau d’entrepreneuriat social d’ascendance africaine, un outil permettant aux dirigeants de partager les meilleures pratiques pour la prospérité économique par le biais de l’entrepreneuriat social, et collaborer avec des partenaires partageant les mêmes idées.

L’USADF (Fondation américaine pour le développement en Afrique) s’associera à d’autres fondations philanthropiques pour tirer parti des liens de la diaspora et soutenir l’entrepreneuriat africain. La vice-présidente a annoncé que l’USADF, en collaboration avec le Congrès, et le TEF prévoient de contribuer jusqu’à 4 millions de dollars pour fournir des outils d’investissement sous forme de capital non remboursable pouvant aller jusqu’à 5 000 $ aux entrepreneurs africains et aux micros, petites et moyennes entreprises (MPME). Le programme vise à : accroître la création d’emplois et les opportunités de revenus pour les jeunes entrepreneurs et leurs employés, et accroître les revenus, la rentabilité et la compétitivité des MPME.

Le programme inaugural mettra en relation 52 participants étrangers et 25 Américains et comprendra une collaboration avec des collèges et universités historiquement noirs d’Atlanta, de San Antonio et de la Nouvelle-Orléans. En mai 2023 en Afrique du Sud, le Département d’État prévoit de réunir des représentants de l’enseignement supérieur américain et des acteurs de l’éducation de tout le continent pour explorer des stratégies visant à accroître le recrutement et la rétention d’étudiants africains sur une gamme de campus américains. L’événement mettra un accent particulier sur l’établissement de relations avec les futurs dirigeants, la diversification des filières d’étudiants et l’adéquation des opportunités de formation et d’éducation internationales avec la main-d’œuvre locale et les besoins de développement économique.

En collaboration avec le Congrès, le Département d’État prévoit d’attribuer jusqu’à 50 bourses, totalisant environ 90 000 $, pour échanger des visiteurs de toute l’Afrique. Projet du Programme international de leadership des visiteurs sur la transparence et la responsabilité au sein du gouvernement : Ce projet de 475 000 $ promeut la transparence et la responsabilité au sein du gouvernement afin d’assurer la confiance du public dans l’intégrité et l’équité des élus, des fonctionnaires et des institutions gouvernementales.