A la une International

Sommet USA/Afrique : Devant Antony Blinken, le Bénin et le Niger y signent des pactes communs du MCC

C’est Madame Alice ALBRIGHT, PDG du MCC (Millenium Challenge Corporation) qui a introduit la section qui précède la signature du compact. Elle a précisé que le MCC est un outil pour renforcer les partenariats entre les États-Unis et tous les pays amis du continent africain.

« Nos partenaires veulent une intégration régionale pour le commerce, pour la croissance économique, pour augmenter le flux de marchandises à travers les frontières et pour créer plus d’opportunités économiques pour leurs citoyens. En 2018, MCC mon agence, a demandé une autorité supplémentaire et spéciale qui nous permet de conclure des pactes régionaux. Et c’est exactement ce que demandaient nos partenaires », a -t-elle précisé.

Le compact impliquera 504 millions de dollars et sera en outre soutenu par des contributions de 15 millions de dollars chacune du Bénin et du Niger. Et en concluant ce pacte régional, le MCC s’appuiera sur les relations de longue date déjà entretenues avec les deux pays, ce qui implique quelque 1,1 milliard de dollars d’investissements dans des secteurs de l’agriculture, l’irrigation et l’énergie.

Le MCC dans une collaboration au-delà des frontières

Le secrétaire d’État américain, présent à cette section, a affirmé : « Aujourd’hui, nous signons des pactes conjoints du MCC avec le Bénin et le Niger. La première fois que les deux pays collaboreront avec le MCC, pour s’attaquer à un problème qui dépasse leurs frontières », a-t-il fait savoir.

« Les pactes du MCC investiront plus d’un demi-milliard de dollars dans cette infrastructure, et ils le feront avec des subventions, ce qui signifie qu’ils n’endetteront pas les gouvernements », a précisé M. Blinken. La recherche des partenariats est permanente dans la politique de l’administration Biden : « Lors du Sommet des dirigeants États-Unis-Afrique de cette semaine, nous avons fait de la mobilisation de ces types d’investissements une priorité, car nous savons que c’est ainsi que vous créez des avantages réels et tangibles pour les populations des deux côtés de l’Atlantique », a déclaré Blinken avant d’ajouter : « pour créer un vrai changement, nous avons besoin de vrais partenariats comme celui que nous annonçons et que nous signons aujourd’hui ».

Le président Talon a souligné qu’il s’agit « d’une innovation qu’il convient de noter car elle contribuera à rapprocher deux pays voisins pour rendre l’espace plus attractif pour les hommes d’affaires. L’Afrique est très vaste mais certains pays sont des marchés assez petits, et donc l’attrait pour le monde des affaires est faible ». Le président Béninois s’y connaît dans les affaires et a déclaré : « si nous augmentons notre collaboration entre les pays africains, les pays qui ont de petits marchés, c’est un excellent moyen d’augmenter l’attractivité de nos pays. C’est pourquoi le pacte qui sera signé représente une innovation majeure ».

« Le nombre d’entrepreneurs privés des États-Unis en Afrique est faible », selon Patrice Talon

Patrice Talon a saisi l’occasion pour porter un plaidoyer au sujet des investissements privés. « Nous constatons, malgré tous les efforts déployés par les pays pour améliorer l’environnement des affaires, que le nombre d’entrepreneurs privés des États-Unis en Afrique est faible. Nous devons donc améliorer notre attractivité et ce genre de pacte peut favoriser l’investissement dans notre pays, parce que le développement ne peut pas venir uniquement des investissements dans les infrastructures et des investissements dans d’autres besoins de base pour le développement, mais pour que la croissance soit réelle, nous avons besoin d’investissements du secteur privé. C’est la seule façon d’avoir un développement durable », a-t-il plaidé.

Le président du Niger a confirmé que le Bénin est un partenaire stratégique pour le développement du Niger car le port de Cotonou est le port le plus proche de Niamey. « C’est à mille kilomètres de Niamey. Et pendant longtemps, nous avons considéré que c’était notre port naturel, et nous avons développé tous les instruments nécessaires pour que nous puissions avoir des relations qui rendent viable l’économie du Niger en basant nos efforts sur ce corridor qui nous relie au Bénin ».

Le président nigérien, Mohamed Bazoum a manifesté toute sa fierté du partenariat américain. « Le gouvernement américain répondra en fait à nos désirs et à notre détermination, et c’est une autre raison pour laquelle nous considérons que nous sommes face à un partenaire qui est à l’écoute de nos attentes et nous aide à réaliser notre propre intérêt », a-t-il souligné.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!