A la une Sport

Le bilan du Sénégal après sa troisième participation à une Coupe du Monde

Players react after the final whistle of the Qatar 2022 World Cup Group A football match between Qatar and Senegal at the Al-Thumama Stadium in Doha on November 25, 2022. (Photo by OZAN KOSE / AFP)

La défense des Lions n’aura pas su faire le poids face à l’armada offensive des Three lions dans cette Coupe du Monde. Le Sénégal se fait éliminer dès les huitièmes de finale, après une défaite 3-0 contre l’Angleterre. C’est la plus lourde sous l’ère Aliou Cissé en compétition officielle.

Le bilan de cette participation du Sénégal en Coupe du monde est quelque peu mitigé, même si le Sénégal partait dans ce mondial avec de grandes ambitions. Auréolés du titre de champion continental en février pour la première fois de son histoire, les Lions partaient avec la ferme intention de faire mieux qu’en 2002, lorsqu’ils avaient atteint les quarts de finale pour leur première participation.

Malgré l’absence de Sadio Mané, meilleur buteur de l’histoire de l’histoire de la sélection (34), les Lions ont tout de même inscrit 5 buts et encaissé 7. Ils ont aussi été la seule équipe africaine, avec le Maroc, à sortir des phases de poule.

La défense sénégalaise, longtemps plébiscitée pour sa solidité avec le duo Diallo-Koulibaly, a été le talon d’Achille avec quelques buts largement évitables notamment dû à un manque de concentration. Hormis la défaite contre l’Angleterre, tous les buts encaissés par le Sénégal, l’ont été au delà de la 65e minute de jeu.

En attaque, la plus grande satisfaction reste le joueur de Sheffield United en Angleterre, Iliman Ndiaye. Lors de son entrée en jeu dans le match face au Qatar, il a su montrer son talent, délivrant une passe décisive à Bamba Dieng. Ce qui lui a permis de gagner sa place dans le onze d’Aliou Cissé.

La grosse déception de ce mondial est sans doute Krépin Diatta. Nommé meilleur espoir lors de la CAN 2017, l’ailier monégasque était très discret dans cette Coupe du Monde. Il a d’ailleurs été nommé dans le Onze des joueurs les moins en forme dans ce Mondial avec une note de 3/20 attribué par le journal français l’Équipe.

Même si les jeunes joueurs de l’équipe, à l’exception d’Iliman ndiaye (22 ans), ont peu été en vue dans cette compétition, le Sénégal peut se targuer d’avoir un réservoir de talents qui pourrait faire de belles choses d’ici quelques années avec Bamba Dieng (22 ans), Pape Matar Sarr (20 ans), Ismail Jakobs (23 ans), qui bénéficient désormais d’une expérience dans la plus grande compétition de football.