Flash

Un réseau de trafiquants d’êtres humains démasqué par Interpol dans quatre pays de la sous-région

Une opération menée par l’organisation internationale de police criminelle, Interpol, a permis d’arrêter des groupes criminels responsables de la traite d’êtres humains et d’exploitation d’enfants. Réalisée entre le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Togo, l’opération a permis de d’arrêter 15 trafiquants présumés et de secourir 90 victimes dont 56 étaient des mineurs victimes d’exploitation sexuelle et de travail forcé dans des mines d’or, sur des marchés en plein air ou chez des particuliers.

“À mesure que les pays et les policiers coopèrent, en tirant le meilleur parti de nos systèmes et de notre réseau mondial, le filet s’élargit et davantage de malfaiteurs sont identifiés. Des victimes de tout âge sont mises en sécurité après avoir été éloignées du cycle de l’exploitation, et les suspects sont traduits en justice afin de répondre de leurs méfaits”, a déclaré Jürgen Stock, Secrétaire Général d’Interpol.

Les victimes ont ainsi été prises en charge afin d’être entendues et de recevoir un soutien social et psychologique à la suite de l’opération.