Economie Environnement Flash

Une nouvelle étude confirme le potentiel extraordinaire d’hydrogène vert de 1 000 milliards d’euros en Afrique

Exploiter l’énergie solaire de l’Afrique pour produire 50 millions de tonnes d’hydrogène vert par an d’ici 2035 peut aider à sécuriser l’approvisionnement énergétique mondial, créer des emplois, décarboner l’industrie lourde, améliorer la compétitivité mondiale et transformer l’accès à l’eau propre et à l’énergie durable. L’étude a été commandée par la Banque européenne d’investissement, l’Alliance solaire internationale et l’Union africaine, avec le soutien du gouvernement mauritanien, HyDeal et CGLU Afrique.

La Banque européenne d’investissement, l’Alliance solaire internationale et l’Union africaine ont dévoilé une étude sur le potentiel de l’hydrogène vert en Afrique. L’étude met en évidence les avantages de l’exploitation de l’énergie solaire pour créer de l’hydrogène vert dans quatre hubs africains : la Mauritanie, le Maroc, l’Afrique australe et l’Égypte.

La nouvelle étude décrit comment la production et la transmission d’hydrogène vert peuvent conduire à un investissement de 1 billion d’euros (1 000 milliards d’euros) produisant 7 exajoules – Unité d’énergie- (contre une consommation en Afrique de 19,9 exajoules en 2021) et une augmentation massive corrélative du PIB, créant des centaines de milliers de emplois permanents et qualifiés à travers l’Afrique.

L’hydrogène vert est économiquement viable à 2 EUR/kg et peut accélérer la croissance économique à faible émission de carbone sur tout le continent et réduire les émissions de 40 %, indiquent-ils dans un communiqué. « L’Afrique peut sécuriser l’accès à une énergie propre et durable sur le continent et devenir un acteur mondial de l’énergie grâce aux exportations d’hydrogène vert », rassurent-ils.

« L’Afrique possède la meilleure énergie solaire au monde »

Le rapport « Le potentiel extraordinaire d’hydrogène vert de l’Afrique » représente la première recherche détaillée sur le développement faisable de l’hydrogène vert à travers le continent. « L’Afrique possède la meilleure énergie solaire au monde et la transformation de l’énergie solaire en hydrogène vert peut renforcer la sécurité énergétique, réduire les émissions et la pollution et décarboniser l’industrie et les transports, a déclaré Abdessalam Ould Mohamed Salah, ministre de l’Energie de la République de Mauritanie.

Selon lui, l’augmentation de la production d’hydrogène vert peut transformer l’accès à l’électricité à faible coût et à l’eau potable. « La Banque européenne d’investissement est heureuse de travailler avec des partenaires africains et internationaux pour permettre à l’hydrogène vert à grande échelle de devenir une réalité », a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement.

Pour sa part, le Dr Ajay Mathur, directeur général de l’Alliance solaire internationale a fait savoir que la technologie solaire photovoltaïque nous a fourni l’électricité la moins chère. « Il coûtera moins de 2 € par kg dans plusieurs pays africains d’ici 2030, bien inférieur à l’hypothèse de masse actuelle de 5 € et un contraste frappant avec les 60 à 70 $ payés pour un baril de pétrole. Grâce à cette électricité à faible coût et à la baisse des coûts des électrolyseurs, la prochaine étape est de donner accès à un carburant propre, moins cher que tous les carburants fossiles actuels », a-t-il ajouté.

L’étude a été présentée en avant-première au Pavillon de la Mauritanie à la COP 27 à Sharm el Sheikh par Abdessalam Ould Mohamed Salah, Ministre de l’Energie de la République de Mauritanie, Ambroise Fayolle, Vice-Président de la Banque Européenne d’Investissement, Dr Ajay Mathur, Directeur Général, International Solar Alliance, Jean-Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général de CGLU Afrique et Hakima el Haité ancien Ministre de l’Environnement du Maroc et Thierry Lepercq, Président de HyDeal.

Les chefs de gouvernement, les ministres, la finance internationale, les partenaires commerciaux et la société civile de toute l’Afrique ont assisté à l’événement de dévoilement.