Flash

UA : Les pays africains s’engagent à renforcer la sécurité alimentaire et à lutter contre la malnutrition

Des dirigeants des pays membres de l’Union africaine, réunis à Abidjan en début de mois, se sont accorder à accélérer les investissements et la mise en œuvre des programmes destinés à améliorer la nutrition et la sécurité alimentaire sur le continent. À travers la signature de l’accord d’Abidjan, les pays veulent lutter contre la malnutrition et promouvoir les programmes de développement de l’agriculture.

“Il n’est pas normal que les Africains soient sous-alimentés et mal nourris. Nous devons développer nos capacités nationales à produire pour les besoins locaux”, a déclaré le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat. Placée sous la thématique des défis à relever pour la faim et la nutrition ainsi que des actions à mettre en place pour y remédier, cette rencontre s’est soldée par la signature d’un accord.

Les Etats se sont accordés pour lutter contre la malnutrition et investir dans le secteur de l’agriculture entre autres. “Ce doit être le moment pour l’Afrique et ses dirigeants de se montrer à la hauteur et d’apporter des solutions durables à la crise de la malnutrition et de la faim”, a estimé le roi Letsie III du Lesotho

La BAD, engagée auprès de l’union a également pour but de financer les politiques alimentaires en Afrique à travers le programme ‘African leaders for nutrition’. “Si nous accélérons les investissements et coordonnons mieux les efforts, l’Afrique fera des progrès en matière de nutrition et améliorera les résultats en matière de sécurité alimentaire”, a dit Beth Dunford, vice-présidente de la Banque africaine de développement chargée de l’Agriculture et du Développement humain et social.