Dernière minute

Début du procès des 46 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako

À Bamako, le procès des 46 soldats ivoiriens a débuté ce jeudi 29 décembre, 5 mois après leur arrestation. Ils sont poursuivis pour « association de malfaiteurs, attentat et complot contre le gouvernement, atteinte à la sûreté extérieure de l’État, détention, port et transport d’armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective ayant pour but de troubler gravement ». L’audience se déroule à huis clos.

C’est en juillet que les soldats ivoiriens ont été arrêté avant d’être écroués pour “tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat”. Bamako soutient que ces soldats sont des “mercenaires” envoyés pour troubler l’ordre constitutionnel du pays tandis qu’Abidjan assure que les soldats intervenaient en appui à la MINUSMA.

Les dirigeants ouest-africains, réunis en sommet à Abuja au début du mois, avaient exigé que les 46 soldats ivoiriens soient libérés avant le 1er janvier sous peine de nouvelles sanctions contre le Mali.