Flash International

La Russie annonce la mort de 63 soldats après une frappe ukrainienne

L’armée ukrainienne a revendiqué, ce lundi 2 janvier, une attaque qui a fait au moins 63 morts du côté russe lors d’un bombardement dans une ville du pays occupée par les forces russes. Les plus lourdes pertes en une seule attaque admises par Moscou depuis le début de l’invasion de l’Ukraine.

Selon les autorités, la frappe a eu lieu dans la nuit du 31 au 1er janvier, mais les images n’ont été rendues public qu’aujourd’hui. Et selon les médias, “le bâtiment a été entièrement rasé” et au moins 63 militaires russes ont été tués, ont informé les autorités russes. Le porte-parole du ministère russe de la défense a annoncé que quatre missiles ”ont frappé un centre de déploiement temporaire” de l’armée russe et que deux ont été abattus. Le ministère ukrainien de la Défense avance pour sa part un bilan de centaines de soldats tués.

Ces attaques ukrainiennes font suite à une offensive du Kremlin dans la nuit du nouvel an.