A la une Société

Pape Alé Niang obtient la liberté provisoire assortie d’un contrôle judiciaire

Le journaliste Pape Alé Niang a été libéré ce 10 janvier 2023 après une incarcération en deux étapes qui a débuté le 6 novembre 2022. Il vient ainsi de bénéficier d’une liberté provisoire assortie d’un contrôle judiciaire accordée par les autorités judiciaires sénégalaises, a annoncé Coordination des Associations de Presse (CAP).

Celle-ci a salué le travail et le professionnalisme du pool des avocats de Pape Alé Niang, son coordonnateur Me Moussa Sarr, ses confrères Me Ciré Clédor Ly, Me Demba Ciré Bathily et Me Cheikh Khoureychi Ba, pour le sens du sacrifice, la détermination, la disponibilité totale dont ils ont fait preuve depuis le début de cette affaire.

La CAP a également adressé ses vifs remerciements à tous les journalistes, techniciens et acteurs des médias sénégalais, jeunes et anciens, qui n’ont ménagé aucun effort. De même, elle a adressé une « mention spéciale à Reporters Sans Frontières (RSF), à la Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA), pour leur engagement au plan national et international. Tout comme Amnesty Sénégal qui a abattu un travail de titan aussi à l’instar des autres organisations. »

Cependant, précise la CAP, cette « victoire » arrachée de haute lutte ne saurait être la fin de l’histoire concernant le dossier Pape Alé Niang. « Désormais, l’heure est à la seconde phase du combat : l’annulation des charges fantaisistes et politiques qui lui ont valu plus de 60 jours de captivité », a fait savoir la Coordination des Associations de Presse du Sénégal (CAP) dans son communiqué.

L’un des avocats du journaliste, Me Ciré Clédor Ly, s’est réjoui de la liberté de son client. « Tout le monde est content qu’il puisse arrêter la grève de la faim après une mise en liberté parce qu’il faudrait rappeler qu’il a tenu le coup », a réagi Me Clédor Ly; Il a reconnu que c’était un combat très dur mais un combat de principe. « La justice ne doit pas être utilisée pour régler des comptes personnels. Elle ne doit non plus être un instrument de politique », a-t-il ajouté.

Arrêté puis placé sous mandat de dépôt le 9 novembre 2022 pour « diffusion de fausses nouvelles de nature à jeter le discrédit sur les institutions publiques ; divulgation d’informations non rendues publiques par l’autorité compétente de nature à nuire à la Défense nationale ; recel de documents administratifs et militaires », Pape Alé Niang a été remis en prison depuis la révocation de son contrôle judiciaire le 19 décembre 2022.