Dernière minute Santé

L’Ouganda déclare la fin de l’épidémie de maladie Ebola

L’Ouganda a déclaré ce mercredi 11 janvier 2023 la fin de l’épidémie d’Ebola causée par l’ebolavirus Soudan, moins de quatre mois après la confirmation du premier cas dans le district central de Mubende, le 20 septembre 2022.

« L’Ouganda a rapidement mis fin à l’épidémie d’Ebola en renforçant les mesures de contrôle clés telles que la surveillance, le suivi des contacts, ainsi que la prévention et le contrôle des infections. Bien que nous ayons intensifié nos efforts pour mettre en place une riposte solide dans les neuf districts touchés, la solution miracle est venue de nos communautés qui ont compris l’importance de faire ce qu’il fallait pour mettre fin à l’épidémie, et elles ont agi », a déclaré la Dre Jane Ruth Aceng Ocero, Ministre de la santé de l’Ouganda.

Il s’agit de la première épidémie d’ebolavirus Soudan depuis dix ans et de la cinquième épidémie de ce type dans le pays. Au total, 164 cas ont été recensés (142 confirmés et 22 probables), avec 55 décès confirmés et 87 patients guéris. Plus de 4 000 personnes ayant été en contact avec des cas confirmés ont été suivies et leur état de santé surveillé pendant 21 jours. Dans l’ensemble, le taux de létalité a été de 47 %. Le dernier patient est sorti de l’hôpital le 30 novembre, date à laquelle a commencé le compte à rebours de 42 jours avant la fin de l’épidémie, renseigne un communiqué de l’OMS Afrique.

Cette épidémie d’Ebola a été causée par l’ebolavirus Soudan, l’une des six espèces du virus Ebola contre laquelle aucun traitement thérapeutique ni aucun vaccin n’a encore été approuvé. Cependant, la longue expérience de l’Ouganda en matière de riposte aux épidémies a permis au pays de renforcer rapidement les secteurs majeurs de la riposte et de surmonter le manque de ces outils clés.

Bien que l’épidémie en Ouganda ait été déclarée terminée, les autorités sanitaires maintiennent les activités de surveillance et restent prêtes à réagir rapidement à toute résurgence du virus. Un programme de suivi a été mis en place pour soutenir les personnes guéries. Les pays voisins restent en état d’alerte et sont encouragés à continuer de renforcer leurs capacités de détection et de réponse aux épidémies de maladies infectieuses.

error: Content is protected !!