Sport

Qui est Philippe Diallo, le nouveau président par intérim de la FFF ?

Ce matin, le comité exécutif de la fédération française de football s’est réuni pour « mettre en retrait de ses fonctions de président », Noël Le Graët, en poste depuis 2011. Il laisse sa place au vice président de la FFF, Philippe Diallo, en attendant « l’audit diligenté par le ministère des sports, et dans l’attente de son analyse par le Comex ».

Acteur de l’ombre, Philippe Diallo devra Incarner l’avenir du football français au moins sur le court terme. En cas de départ définitif de Le Graët avant les prochaines élections à la présidence de la fédération, Philippe Diallo devra tenir les rênes jusqu’en 2024, date prévue des élections.

L’homme de 59 ans a dirigé pendant près de 30 ans (de 1992 à 2021) l’Union des clubs professionnels de football (UCPF), le syndicat patronal des clubs professionnels. Le sport, Diallo l’a dans le sang. Il est né d’un père sénégalais boxeur Souleymane Diallo, et d’une mère française.

Dans sa jeunesse il a même eu à pratiquer le football. « Je suis né à Saint-Nazaire et j’ai vite joué au FC Nantes, le grand club de la région. J’y ai signé ma première licence à 6 ou 7 ans et j’ai même eu comme entraîneur Jean-Claude Suaudeau, un véritable mythe, là-bas. J’étais un bon joueur, mais, à Nantes, ils placent la barre très haut. Je n’ai pas franchi le cap et je devais poursuivre mes études », se remémorait-il dans un entretien accordé à Jeune Afrique en 2016.

Après son passage à l’UCPF, il devient trésorier général au sein du comité exécutif de la fédération, avant de grimper dans l’organigramme en devenant vice-président délégué en décembre 2021.

error: Content is protected !!