Flash International

Après Qatargate, le Parlement européen veut “lutter contre la corruption”

Le Parlement européen a ouvert, lundi 16 janvier sa première séance plénière de l’année en promettant de prendre des “mesures pour renforcer la lutte contre la corruption et les moyens de combattre les ingérences étrangères”, a dit Roberta Metsola. “Les événements du mois écoulé ont démontré la nécessité de rebâtir les liens de confiance avec les citoyens européens que nous représentons”, a ajouté la présidente du parlement.

Le scandale de corruption qui a secoué l’hémicycle européen dès le début du mois de décembre a entaché la réputation des eurodéputées et poussé l’organisation à se pencher davantage sur les relations des élus avec les puissances mondiales pour lutter contre les ingérences étrangères.

“Nous allons lancer un processus de réforme pour voir qui a accès à nos locaux, comment ces organisations, ONG et personnes sont financées, quels liens ils entretiennent avec des pays tiers, nous demanderons plus de transparence sur les réunions avec des acteurs étrangers”, avait promis Mme Metsola après le scandale qui a impliqué une des vice-présidente du parlement et d’autres élus.

error: Content is protected !!