Flash

Le Cameroun dément tout processus de paix enclenché à sa demande après la sortie du ministre des Affaires étrangères canadienne

Le gouvernement camerounais a déclaré, lundi 23 janvier, qu’il n’avait demandé à aucun pays de servir de médiateur dans son conflit avec les séparatistes anglophones. Le communiqué affirme que le pays n’a « confié à aucun pays étranger ou entité extérieure un rôle de médiateur ou de facilitateur pour régler la crise ».

Le ministre canadien des Affaires étrangères avait annoncé avoir reçu une demande pour travailler sur un processus de paix au Cameroun. Une information démenti par les autorités camerounaises mais confirmé par les autorités canadiennes. « Je peux confirmer que trois réunions ont eu lieu au Canada avec les parties concernées, y compris des représentants du gouvernement du Cameroun », a déclaré Adrien Blanchard, attaché de presse du ministère canadien des Affaires étrangères à Reuters.