A la une

Procès Mohamed Abdel Aziz : « Les autorités utilisent la justice comme bras armé pour le priver de ses droits » (Me Ciré Clédor Ly)

« La communauté nationale et internationale est informée de ce que Les autorités politiques de la République islamique de la Mauritanie ont décidé de procéder à l’arrestation immédiate de l’ex président Mohamed Abdel Aziz qui avait malgré les sollicitations du peuple de Mauritanie, de se représenter pour un 3ème mandat.

Sa popularité constitue une grande menace pour les autorités qui utilisent la justice comme bras armé pour le priver de ses droits consacrés par la loi fondamentale du pays ainsi que les conventions internationales ratifies et déclarations proclamées par l’État de la Mauritanie.

Sur simple convocation sans notification d’un quelconque mandat décerné par un juge judiciaire à l’occasion de l’accomplissement des formalités préalables et obligatoires à l’audience de jugement ou après lesdites formalités, la police politique et non pas la police judiciaire, est déterminée à l’humilier et à agir dans l’illégalité.

Depuis des jours la cellule du président était en préparation et la défense n’a pas encore reçu le dossier pour un procès qui débute demain avec plus de 8000 pièces, en défi aux exigences minimales d’un procès équitable ».

Me Ciré Clédor Ly, avocat

error: Content is protected !!