Flash Société

Rentrée des cours et tribunaux : « L’État défendra avec fermeté la justice et les magistrats qui sont chargés de l’incarner » (Macky Sall)

Le chef de l’Etat Macky Sall, président du Conseil supérieur de la Magistrature a présidé ce lundi 23 janvier 2020, la rentrée solennelle des cours et tribunaux dont le thème a porté sur : la « Protection des usagers dans le système de santé publique’’. 

« Si nous avons retenu ce thème, ce n’est guère pour instruire un procès d’intention encore moins pour un réquisitoire à charge sur le système sanitaire mais il est important qu’on fasse justice aux acteurs de la santé pour avoir pleinement pris conscience de leurs sacrifices parfois au péril de leur vie pour des hauts fonctionnaires parmi les mieux qualifiés de la République avec au moins en général jusqu’à 25 ans de formation », a déclaré Macky Sall.

Selon lui, il s’agit rappeler à notre conscience collective la nécessité de la responsabilité et de sauvegarder en toutes circonstances les droits et intérêts des usagers dans le système de santé public et privé. « L’hôpital, de jour comme de nuit, a l’obligation d’assurer un service d’urgence, d’accueillir et de soigner les malades sans distinction », a dit le président Sall suite au discours d’usage interpellatif du conseil référendaire à la Cour suprême, El Hadji Birame Faye. Ce dernier est longuement revenu sur les droits des usagers et des malades, plaidant pour un meilleur système de santé publique soucieux de la protection des droits des usagers.

Les sociétés modernes ne se limitent plus simplement à leurs citoyens une démocratie politique et leur offre d’autres formes de démocratie dont celle sanitaire, a indiqué le Premier président de la Cour suprême, Cheikh Tidiane Coulibaly. Selon lui, la notion démocratie sanitaire reconnait aux usagers et aux malades des droits et leur permet de participer au fonctionnement et à l’élaboration des politiques sanitaires.

« Dans la protection des usagers, des dysfonctionnements ne manquent pas. Mais cela ne doit pas occulter le travail remarquable des acteurs de la santé », a fait savoir Chef de l’Etat Macky Sall. Il est d’ailleurs sur les réalisations qui mettent en lumière la fiabilité du système de santé.

« La confiance des citoyens envers la justice n’est pas l’exclusivité du Sénégal »

La rentrée des cours et tribunaux a été l’occasion pour les acteurs de revenir sur les attaques et autres critiques dont la justice fait l’objet. Pour le président Sall, la confiance des citoyens envers la justice n’est pas l’exclusivité du Sénégal. « Ce n’est pas un sujet nouveau mais ce n’est pas une raison de jeter l’opprobre sur les acteurs de la justice. L’État défendra avec fermeté la justice et les magistrats qui sont chargés de l’incarner », a rassuré le président du Conseil supérieur de la Magistrature.

Le Chef de l’État a enfin réaffirmé son engagement à poursuivre les efforts allant dans le sens du renforcement de l’Etat de droit, dont l’amélioration du fonctionnement du service public de la justice fait partie intégrante.

error: Content is protected !!