Flash

Le Conseil international des infirmières alerte sur la recrudescence des recrutements de travailleurs sanitaires dans des pays pauvres

Les pays riches doivent arrêter de recruter des infirmiers dans les pays pauvres, où le système sanitaire est déjà très faible : c’est l’alerte lancée par le Conseil international des infirmières (CII) ce lundi 23 janvier. Selon l’organisation, près de huit pays sont à l’origine “d’environ 80% des migrations internationales d’infirmières, pour tenter de combler leurs pénuries nationales”.

“Il y a eu dans le monde une baisse de 20% du nombre d’infirmières travaillant à l’hôpital à cause de la pandémie. Elles ont changé de métier, ont quitté l’hôpital. Pour les remplacer, des pays se sont tournés vers le recrutement à l’étranger”, a déclaré Pamela Cipriano, présidente du CII.

“Or, ces pays ont un grand besoin de cette ressource humaine qualifiée. Le fait de la retirer des systèmes de soins de ces pays les fragilise encore plus”, a ajouté Mme Cipriano. La santé est un problème mondial et “nous ne voulons pas voir certains pays prospérer et d’autres souffrir”, a-t-elle ajouté.

error: Content is protected !!