A la une

« Quand des individus troublent l’ordre public, on les arrête et on les juge » (Ismaïla Madior Fall)

« Vous ne pouvez pas me citer un pays où il y a zéro arrestation. Je crois savoir qu’un Etat c’est le respect des droits fondamentaux. Mais quand il y a des fauteurs de troubles, on les arrête. Quand des individus violent la loi, troublent l’ordre public, on les arrête et on les juge », a fait savoir le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall interrogé sur les cas d’arrestations de journalistes, militants politiques, notés ces derniers temps au Sénégal.

Selon le quotidien national Le Soleil, il s’exprimait à Mbour, jeudi 9 mars 2023 où il présidait un atelier de réflexion sur la réforme institutionnelle du Comité sénégalais des droits de l’homme. Le garde des Sceaux a ainsi rappelé que la police, la gendarmerie, la justice… « servent à traquer les fauteurs de troubles, ceux qui violent la loi et à les juger, selon les principes respectueux des droits humains ».

Ismaïla Madior Fall a en outre cité le Sénégal comme un exemple en termes de libertés publiques. « La place qu’occupe Sénégal sur l’échiquier international, particulièrement au Conseil des Droits de l’Homme, démontre que c’est est une référence en matière de promotion et de protection des droits de l’homme », a-t-il assuré.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!