A la une International

Ghana : Kamala Harris au-devant d’une offensive diplomatique et économique

Kamala Harris accueillie ce dimanche 26 mars 2023 au Ghana

La vice-présidente américaine entame une tournée d’une semaine sur le continent africain, jusqu’au 2 avril. Première escale, le Ghana où elle va passer trois jours avant de partir pour la Tanzanie, puis la Zambie. Kamala Harris est arrivée ce dimanche 26 mars à Accra, une visite stratégique qui vise à renforcer les liens diplomatiques de Washington avec le continent, quelques mois après la tenue d’un sommet États-Unis Afrique dans la capitale américaine.

Contrer l’influence de la Russie sur la sécurité et de la Chine sur l’économie, c’est visiblement l’objectif que s’est fixé Washington. Les visites et sorties des américaines laissent transparaître un maillage minutieux du continent africain.

Ces derniers mois, le président ghanéen s’est ému à plusieurs reprises de l’instabilité que provoque le terrorisme qui « menace toute l’Afrique de l’Ouest ». En décembre, lors du sommet États-Unis – Afrique, il avait aussi demandé le soutien de Washington face à la présence de Wagner dans la région. Après avoir affirmé que les mercenaires russes se trouvaient dans le sud du Burkina Faso, à la frontière nord du Ghana. Des accusations alors démenties et jugées « très graves » par Ouagadougou. Nana Akufo-Addo, président du Ghana, se positionne alors comme un grand rempart dans la défense de l’idéologie occidentale dont il faut venir en renfort. À juste titre, car ces dernières années l’économie ghanéenne souffre avec un taux d’inflation les plus élevés dans la région ouest-africaine.

La promotion de la croissance économique et plusieurs autres sujets figurent au menu des échanges que Kamala Harris aura avec les dirigeants du Ghana, de la Tanzanie et de la Zambie. « Je me réjouis de mes rencontres avec le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, le président de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, et le président de la Zambie, Hakainde Hichilema. Nous nous appuierons sur les réunions précédentes que j’ai eues avec chacun d’entre eux pour renforcer la démocratie et la bonne gouvernance, promouvoir la paix et la sécurité, construire une croissance économique à long terme et renforcer nos relations commerciales », Kamala Harris, vice-présidente des États-Unis.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire