Flash

Le nombre d’Haïtiens souffrant de la faim ne cesse d’augmenter (PAM)

Une nouvelle analyse révèle une augmentation constante du nombre de personnes souffrant de la faim aiguë en Haïti – avec près de la moitié de la population, soit 4,9 millions de personnes, qui luttent actuellement pour se nourrir, informe Onu Info.

La « tendance inquiétante » montre une détérioration constante de la sécurité alimentaire, le nombre de personnes souffrant de la faim ayant triplé depuis 2016.

« Haïti ne peut pas attendre – nous ne pouvons pas attendre que l’ampleur du problème se traduise par des décès avant que le monde ne réagisse – mais c’est là que nous nous dirigeons », a déclaré Jean-Martin Bauer, Directeur pays du PAM en Haïti. 

Dans les quartiers les plus pauvres de Port-au-Prince, l’épicentre de la violence en Haïti, des familles vivent sous le contrôle de groupes armés non étatiques avec des restrictions débilitantes de mouvement et d’accès à la nourriture, à l’eau et aux services d’assainissement. La menace constante de la violence des gangs touche de manière disproportionnée les femmes et les filles.

L’inflation galopante a rendu un panier alimentaire de base inabordable pour des millions d’Haïtiens. Haïti fait partie des dix pays les plus touchés par l’inflation des prix alimentaires, selon la Banque mondiale. Huit Haïtiens sur dix réduisent actuellement leurs repas. De plus, les agriculteurs seront contraints de réduire les superficies ensemencées en raison des violences actuelles et du coût élevé des intrants comme les semences et les engrais, amplifiant encore la baisse du pouvoir d’achat, notamment pour les plus vulnérables. La propagation des groupes armés dans les zones rurales, y compris le département de l’Artibonite, le grenier à blé d’Haïti, est une autre cause d’inquiétude, précise le PAM dans son communiqué de presse.

Selon l’agence onusienne, les situations d’urgence simultanées ont un impact particulièrement grave sur la santé et la nutrition des enfants haïtiens qui ont un accès limité à des aliments nutritifs. Le manque d’aliments nutritifs compromet leur immunité, ce qui les rend particulièrement vulnérables aux maladies telles que le choléra. Les enfants malnutris portent avec eux des problèmes de santé tout au long de leur vie, notamment un développement cognitif médiocre.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!