A la une International

Retrait des combattants étrangers de Libye : Abdoulaye Bathily s’est rendu au Tchad, au Soudan et au Niger

Le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) en Libye, le Sénégalais Abdoulaye Bathily, a conclu sa première visite officielle chez les voisins du sud de la Libye, le Soudan, le Tchad et le Niger. Au cours de la visite, il a évoqué le rétablissement de la paix et de la stabilité en Libye, notamment par le retrait des combattants étrangers, des forces étrangères et des mercenaires du pays avec une coordination adéquate, informe un communiqué de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (UNSMIL).

La visite de Bathily est venue à l’appui du plan d’action du Comité militaire conjoint (JMC) 5+5 qui a établi les comités de liaison Soudan, Tchad et Niger et a soutenu la mise en œuvre intégrale de l’accord de cessez-le-feu, négocié par l’ONU et signé par les parties libyennes en octobre 2020.

« La présence de combattants étrangers, de forces étrangères et de mercenaires et la prolifération des armes en Libye représentent un risque critique pour la paix et la stabilité dans le pays et la région », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général en Libye Bathily au début de sa visite. « Nous devons travailler avec nos partenaires pour relever ce défi sans impact négatif sur les pays voisins de la Libye », a-t-il ajouté.

Au Soudan, à Khartoum, le RSSG Bathily a été reçu par le président du Conseil de souveraineté de transition du Soudan, SE Abdulfattah Burhan. Le président a exprimé son soutien aux efforts de la MANUL en faveur de la paix et de la stabilité en Libye, qui contribueraient également à la stabilité de la région. Il a convenu que l’une des actions nécessaires pour rétablir la paix en Libye était le retour des combattants étrangers, des forces étrangères et des mercenaires dans leurs pays d’origine.

Au Tchad, le RSSG Bathily a été reçu à N’Djamena par le président de transition, le général Mahamat Idriss Déby, qui s’est félicité d’avoir initié cette consultation de haut niveau sur une « question stratégique clé importante pour la Libye et le Tchad ». Le président Déby a aussi indiqué que la paix et la stabilité en Libye sont également dans l’intérêt supérieur du Tchad et s’est donc engagé à poursuivre sa coopération.

Enfin, lors de la dernière étape de sa visite, le RSSG Bathily a tenu une série de réunions avec les dirigeants nigériens à Niamey. « J’ai été honoré d’être reçu par le président de la République du Niger, SE Mohamed Bazoum, qui a salué les efforts de l’ONU pour stabiliser la Libye en ce moment critique », a-t-il déclaré, ajoutant qu’ils avaient discuté des progrès réalisés sur la voie de la sécurité et efforts en vue de la tenue d’élections cette année.

En conclusion, Abdoulaye Bathily a expliqué que la visite a été un succès en reconnaissant les défis à venir, car il existe diverses motivations derrière la présence de ces groupes armés en Libye. Ces motivations sont économiques, sociales et parfois politiques. Il a appelé la communauté internationale à soutenir un processus « coordonné », notamment par « l’allocation des ressources financières et de l’assistance technique nécessaires » pour éviter les impacts négatifs sur les pays d’origine.


Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!