A la une International

Gabon : La nouvelle constitution adoptée instaure le scrutin à tour unique

Le Gabon fait marche arrière en réinstaurant le scrutin à tour unique. Ce mode de scrutin très critiqué par l’opposition a été introduit dans la constitution gabonaise en 1991 a été retiré en 2018. Avec la nouvelle révision, adoptée par le congrès ce O6 avril 2023, il est réintroduit.  

Sous la supervision du président de l’assemblée nationale, Faustin Boukoubi, députés et sénateurs réunis ont adopté la nouvelle Constitution de la République du Gabon. Cette révision fait suite à la tenue en février dernier d’une concertation politique entre la majorité et l’opposition.

Sans ambages, les nouvelles dispositions de la Constitution seront appliquées lors des élections générales (présidentielle, législatives et locales) prévues avant la fin d’année.

Les principales modifications apportées à la Constitution sont l’harmonisation de tous les mandats politiques à 5 ans. Celui du président de la République passe de 7 à 5. Celui des sénateurs de 6 à 5 ans. Et tous les mandats sont renouvelables à volonté. Le 2ᵉ tour de l’élection présidentielle a, quant à lui, été supprimé.

Le président du parlement qui a conduit les travaux a exprimé son sentiment de « mission accomplie ». Pour Luc Oyoubi, c’est la discipline de rang qui a triomphé. « Je pense que nous avons fait le plein de nos voix. Nous avons obtenu 178 « pour », donc nous sommes très satisfaits. Tout le monde a été très discipliné », a déclaré ce sénateur de la majorité.

Seulement 8 ont voté contre cette révision de la constitution, sur 198 votants. Albertine Maganga Moussavou est l’une de ceux-là. Elle estime que « les choses ont été biaisées » dès le départ. « L’objectif qui permet d’éviter les lendemains électoraux de crise, c’est l’amélioration du système électoral. Cet aspect a été annihilé. Donc nous ne voyons pas l’intérêt d’apporter une quelconque caution à ce qui s’est fait et décidé », a précisé la députée de l’opposition.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire