A la une Politique

« Je souhaite et je soutiens qu’Ousmane Sonko puisse être candidat à la Présidentielle de février 2024 » (Idrissa Seck)

« Je souhaite et je soutiens qu’Ousmane puisse être candidat à la Présidentielle du 25 février 2024, quelle que soit l’issue du procès en appel et même en cassation dans le cadre de l’affaire Prodac. Je le dis pour qu’il soit clair aux yeux des jeunes qui sont avec lui que cela ne sert à rien de casser et de bruler », a déclaré Idrissa Seck. Le président du Conseil économique, social et environnemental et leader du parti Rewmi qui tient une conférence de presse, ce vendredi 14 avril, à son fief à Thiès a par ailleurs signifié que personne n’a peur du leader de Pastef. « En tout cas pas moi qui ai failli être son patron et il (Ousmane Sonko) me l’a rappelé quand je suis passé le voir », dit-il.

Idrissa Seck de révéler que l’actuel homme fort de l’opposition, Ousmane Sonko est venu à deux reprises chez lui avec l’intention de militer pour le parti Rewmi.

Le leader de Rewmi justifie sa position sur la candidature de Sonko par le fait que seuls trois profils sont exclus de la course présidentielle. Il s’agit, selon Idrissa Seck, de celui qui n’a pas encore l’âge requis, celui qui n’est pas Sénégalais et celui qui a déjà fait deux mandats consécutifs.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire