Flash International

Lutte contre le travail des enfants : La Première Dame Dominique Ouattara lance le programme ENACTE à hauteur de 5,4 milliards de FCFA

Stylish African American black businessman talks on his smartphone standing before a modern glass building outside

Dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants en Côte d’Ivoire, la Première Dame, Dominique Ouattara, a procédé jeudi 13 avril 2023 à Abidjan-Cocody, au lancement du programme « Ensemble pour agir sur les causes profondes du travail des enfants dans la Nawa » (ENACTE).

Selon une note du gouvernement ivoirien, c’était en présence de Mesdames Maïmouna Koné et Florence Achi, épouses du Vice-président de la République et du Premier Ministre, de Adama Kamara, ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Alain-Richard Donwahi, président du Conseil régional de la Nawa, SE Mme Francesca Di Mauro, ambassadrice de l’Union européenne (UE) en Côte d’Ivoire et de Léo Trembley, représentant de SEMme Anne Lugon-Moulin, ambassadrice de la Suisse en Côte d’Ivoire.

Le programme ENACTE initié conjointement par l’UNICEF, l’OIT et l’OIM à hauteur de5,4 milliards de FCFA jusqu’en 2026 « vise à promouvoir les droits de tous les enfants et adolescents dans la région de la Nawa à travers l’accès à l’éducation et aux services sociaux de base, en les protégeant contre la violence et l’exploitation et en offrant aux jeunes en âge de travailler ainsi qu’à leurs parents, des opportunités de travail décent », informe le gouvernement ivoirien

Dominique Ouattara, par ailleurs, présidente du Comité national de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS), a affirmé son adhésion à ce programme dans la Nawa, une grande région productrice de cacao où le risque de travail des enfants est très élevé. « Ce programme contribuera à la mise en œuvre du plan d’action et de la stratégie nationale du cacao durable », a-t-elle fait savoir.

Le ministre Adama Kamara a indiqué que l’engagement de la Côte d’Ivoire à éradiquer le travail des enfants impulsé par le président de la République, Alassane Ouattara, n’est plus à démontrer. Il a rappelé que depuis 2011, le Chef de l’Etat a inscrit la lutte contre le travail des enfants au rang de priorité de l’action gouvernementale. Non sans formuler le vœu que le programme ENACTE renforce les structures et les actions mises en place par l’Etat pour lutter contre ce phénomène.


error: Content is protected !!