Flash Politique

Suite à sa déclaration de candidature, Idrissa Seck invite ses alliés à ne pas réagir aux attaques 

Le leader du parti Rewmi subit, depuis sa déclaration de candidature, les assauts de ses alliés de Benno Bokk Yaakar l’invitant notamment à démissionner de son poste de président du Conseil économique sociale et environnemental . Dans ce contexte, l’actuel président du CESE compte ignorer les remarques de ses actuels alliés qu’ils considèrent comme « insignifiantes ». 

Dans une note transmise aux médias, il invite « tous les responsables du parti REWMI à ne pas réagir aux attaques des responsables de la coalition Benno Bokk Yaakar (BBY), quelques violentes et inappropriées qu’elles puissent être ».

Toutefois, il estime qu’une réaction est nécessaire « que s’ils entendent le Président de notre coalition ou à l’extrême limite, son Directeur de cabinet Abdoulaye Daouda Diallo ». 

« Je les invite à considérer toutes les autres attaques, puissent-elles émaner du Premier ministre Amadou Ba ou du Président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakar Oumar Youm, comme des insignifiances », a-t-il ajouté. 

Par conséquent, le leader de Rewmi exhorte les responsables du parti à poursuivre « l’application stricte » de la feuille de route fixée par le Président de leur à coalition, en l’occurrence Macky Sall: « Fortifier et consolider l’unité et la solidarité au sein de notre coalition ».