Flash Santé

Ghana : Le président Akufo-Addo donne son feu vert pour le début des travaux de construction d’une usine de fabrication de vaccins

Le président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a donné le feu vert pour le début des travaux de construction de DEKs Vaccines Ltd, un consortium d’entreprises pharmaceutiques ghanéennes dirigé par le secteur privé. Selon le président Akufo-Addo, la construction de l’usine de fabrication de vaccins aidera le Ghana à « réaliser le rêve de devenir autosuffisante dans la production et la fabrication de vaccins ».

S’exprimant le mardi 18 avril 2023, à Media, dans la municipalité de Ga West, le chef de l’Etat ghanéen a indiqué que la fabrication de vaccins au Ghana a commencé le 28 février 2021. « Le nationalisme vaccinal prôné par le monde développé, avec le déploiement des vaccins COVID-19, signifiait que nous devions prendre des mesures urgentes et critiques pour nous assurer que nous ne serions plus jamais victimes ou pions de l’ordre international des vaccins. Il était impératif que nous prenions notre destin en main », a-t-il déclaré.

Le président Akufo-Addo a ainsi indiqué qu’il a créé un comité, sous la présidence de l’ancien ministre de l’environnement, de la science, de la technologie et de l’innovation, le professeur Kwabena Frimpong-Boateng, pour formuler un plan d’action concret pour le développement et la fabrication de vaccins nationaux. Ce plan d’action, a-t-il expliqué, a abouti à l’annonce de la création, en juillet 2021, de l’Institut national du vaccin, avec un financement de démarrage de vingt-cinq millions de dollars américains (25 millions de dollars) de la Banque européenne d’investissement.

Dans le court terme (2) ans, DEKs Vaccines Ltd remplira, terminera et conditionnera le COVID-19 et les autres vaccins contre le paludisme et la tuberculose, a assuré Akufo-Addo.

« A moyen terme, c’est-à-dire dans cinq (5) ans, l’objectif est de poursuivre la création d’usines nationales de fabrication de vaccins dans le pays pour fabriquer des vaccins conformes aux normes BPF de l’OMS, l’objectif à long terme étant de produire un candidat-vaccin en dix (10) ans, en utilisant des technologies innovantes », a-t-il ajouté.

Le président Akufo-Addo a remercié le gouvernement allemand, son agence GIZ, le Consortium de partenaires internationaux, la Banque européenne d’investissement, qui a fourni la subvention de cinq millions d’euros (5 millions d’euros) pour lancer le projet, et l’Union européenne, qui ont aidé le Ghana dans cette entreprise.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire