A la une International

Soudan : la situation est « sans précédent » selon le chef de l’ONU qui envoie un haut responsable dans la région

Face à la persistance des combats à Khartoum, au Soudan malgré le prolongement d’une trêve certes peu respectée, l’ONU a décidé dimanche d’envoyer « immédiatement » un haut responsable dans la région.

Des millions de Soudanais restent pris au piège des bombardements et des tirs depuis le déclenchement le 15 avril d’une guerre de pouvoir entre l’armée du général Abdel Fattah al-Burhane et son numéro deux, le général Mohamed Hamdane Daglo, qui commande les Forces de soutien rapide (FSR), paramilitaires redoutés.

« L’échelle et la vitesse à laquelle se déroulent les événements au Soudan (sont) sans précédent », a estimé Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres qui a décidé d’envoyer aussitôt dans la région son responsable pour les affaires humanitaires, Martin Griffiths. « Je suis en route (…) afin d’étudier comment nous pouvons apporter une aide immédiate » aux habitants, a déclaré ce dernier dimanche dans un communiqué.

L’armée et les paramilitaires ont annoncé dimanche prolonger pour 72 heures une trêve. Cette prolongation « sous médiation des États-Unis et de l’Arabie saoudite » intervient quelques heures avant l’expiration dimanche à minuit (22 h 00 GMT) de ce cessez-le-feu qui avait duré trois jours, a précisé l’armée dans un communiqué.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!