Flash Société

La violence sexuelle contre les filles et les femmes atteint des niveaux alarmants dans l’est de la RDC (UNICEF)

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a appelé jeudi 18 mai à une intensification urgente et significative des interventions et du financement pour répondre au nombre croissant de cas de violence sexuelle signalés contre des enfants et des femmes dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les signalements de violences basées sur le genre (VBG) contre les filles et les femmes au Nord-Kivu ont augmenté de 37% au cours des trois premiers mois de 2023 par rapport à la même période il y a un an, selon le groupe de coordination VBG de la province, a précisé l’agence onusienne dans un communiqué de presse.

Plus de 38.000 cas de violences basées sur le genre ont été signalés pour toute l’année 2022 dans le seul Nord-Kivu. Dans la plupart des cas, les survivantes ont déclaré avoir été attaquées par des hommes armés et des hommes déplacés à l’intérieur et autour des camps.

« Les enfants et les femmes profondément vulnérables qui cherchent refuge dans des camps se retrouvent plutôt confrontés à davantage d’abus et de souffrances », a déclaré le Représentant de l’UNICEF en RDC, Grant Leaity. « La recrudescence des violences sexuelles contre les enfants est horrifiante, avec des rapports selon lesquels certains dès l’âge de 3 ans ont été exploités sexuellement. Ce signal d’alarme devrait nous choquer, nous rendre malades et nous pousser tous à l’action », a déploré M. Leaity.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire