A la une Politique

Ousmane Sonko interpellé et déposé à son domicile à Dakar

Le « caravane de la paix » initié par Ousmane Sonko et qui devrait rallier Dakar depuis Ziguinchor n’aboutira finalement pas. Ce dimanche, le leader du Pastef, d’abord annoncé introuvable en milieu de journée, a été arrêté à Koungheul et convoyé à son domicile sis à la cité Keur Gorgui.

Sur la RTS1, le ministre de l’Intérieur a expliqué dans la soirée, que cette opération « entre dans le cadre des prérogatives de l’État de maintenir l’ordre public et de préserver la sécurité des personnes et des biens ». Décision motivée d’après lui, par la mort d’une personne lors d’incidents survenus vendredi à Kolda.

« Dans le cadre de la première étape, il y a eu mort d’homme et la responsabilité de l’Etat étant engagée dans tout ce qui est garantie de l’ordre public, nous ne pouvons pas laisser des personnes pour quelque raison que ce soit ou pour l’expression de quelque opinion que ce soit sans que les règles minimales d’encadrement soient respectées », a expliqué M. Diome sur la télévision nationale.

Il poursuit : « Ces conditions n’étant pas réunies, j’ai sorti un communiqué pour rappeler. Malheureusement, les militants du Pastef et leur leader persistent. L’Etat ne va pas rester les bras croisés. C’est pour toutes ces raisons que l’Etat a le droit d’y mettre un terme dans les formes appropriées. Nous avons encadré le leader du Pastef jusqu’à son domicile où il a été déposé ».

Ousmane Sonko a été arrêté avec des membres de son équipe. Selon son avocat Me Khoureyssi Ba, ces derniers actuellement placés en garde à vue à Kaolack en attendant de savoir les charges qui pourraient être retenues contre eux.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!