A la une International

Violence en RDC : « Il est impératif que le gouvernement du Rwanda cesse de soutenir le M23 » (Samantha Power)

L’administratrice de l’Agence des États-Unis pour le développement international se dit consternée par les rapports faisant état d’un nombre croissant de femmes et d’enfants victimes de violences sexuelles chaque jour dans la province du Nord-Kivu de la république démocratique du Congo (RDC), comme l’a documenté au début de ce mois Médecins sans frontières.

Selon Samantha Power, les combats en cours entre l’armée de la RDC et le M23, soutenu par le Rwanda, ont déplacé plus d’un million de personnes depuis mars 2022, « dont beaucoup sont contraintes de vivre dans des camps dangereux et surpeuplés », sans accès adéquat à la nourriture, à l’eau ou aux soins médicaux. Dans ces conditions choquantes, dit-elle, des milliers de femmes et d’enfants sont exploités par des réseaux organisés de traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle, dont un grand nombre seraient dirigés par des personnes liées au gouvernement de la RDC.

« Le conflit avec le M23 au Nord-Kivu a aggravé une situation déjà désastreuse dans l’est de la RDC, en particulier dans la province de l’Ituri où d’autres groupes armés, notamment la CODECO et les ADF (également connu sous le nom de Daech-RDC), tuent des civils sans discernement », a déploré l’administratrice de l’Agence des États-Unis pour le développement international.

Il est impératif, selon Samantha Power, que le gouvernement du Rwanda cesse de soutenir le M23 et retire ses soldats de la RDC. « Le gouvernement congolais doit également en faire plus pour protéger ses citoyens les plus vulnérables, en fournissant des terrains pour de nouveaux sites où les personnes déplacées peuvent avoir accès à des services et à une protection, en appliquant systématiquement les lois du gouvernement contre les maisons closes qui se livrent à la traite et à l’exploitation des femmes et des jeunes filles, et en fournissant un accès sans entrave aux agences humanitaires qui travaillent pour soulager les souffrances de millions de citoyens congolais », a-t-elle ajouté.