A la une Economie

Situation économique du Sénégal : La Banque Mondiale note une augmentation « accélérée » du niveau d’endettement en 2022

La Banque Mondiale a publié ce mercredi 21 juin son rapport sur la situation économique du Sénégal en 2022. Elle relève une augmentation « accélérée » du niveau d’endettement du Sénégal qui est passé de 69,1 % du PIB en 2020, 73,3 % en 2021 à 76.6 % du PIB en 2022.

« L’assainissement budgétaire est une priorité pour le Sénégal au regard du durcissement des conditions financières sur les marchés régionaux et internationaux. Il permettrait une diminution progressive de la part importante de l’encours de la dette au PIB après 2023 », recommande Hélène Aminatou Ba, économiste-pays à la Banque mondiale.

Outre le niveau d’endettement, l’institution de Bretton Woods note une décélération du niveau de croissance du PIB réel évalué à 4,2% en 2022, malgré une forte reprise post covid notée en 2021, à 6,5%, du fait de la baisse des investissements, des exportations et des productions agricoles entre autres.

Selon la directrice pays de la Banque mondiale Keiko Miwa, la croissance du Sénégal reste résiliente malgré de multiples crises, et les perspectives macroéconomiques favorables. « Cependant, cette croissance doit être plus inclusive, compte tenu de l’inflation qui a accentué la pauvreté en 2022 », recommande-t-elle.

En 2023, la croissance économique devrait atteindre 4,7 %, grâce à « un rebond du secteur secondaire » avec à la normalisation des cours internationaux des matières premières, à un environnement institutionnel favorable, au recours aux partenariats public-privé pour le financement des investissements publics et au renforcement des investissements directs étrangers pour l’exploitation des hydrocarbures.

Au chapitre des recommandations, la Banque mondiale suggère au Sénégal de renforcer l’assainissement budgétaire et la mobilisation des ressources domestiques, d’assurer une croissance inclusive, mais aussi de réduire les exonérations fiscales.