A la une Justice

Le Procureur de la République évoque liste les 7 chefs d’inculpation à l’origine de l’arrestation d’Ousmane Sonko

Au lendemain de l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, le Procureur de la République, Abdou Karim Diop a fait face à la presse, ce samedi 29 juillet, pour apporter des éclairages sur les motifs de l’embastillement du leader du PASTEF.

Le Procureur a d’emblée précisé que l’incarcération du maire de Ziguinchor n’est pas liée à sa condamnation par contumace, dans l’affaire de Sweet Beauty.

Selon Abdou Karim Diop, Ousmane Sonko est poursuivi des chefs d’inculpation d’« appel à l’insurrection ; association de malfaiteurs; atteinte à la sûreté de l’Etat; complot contre l’autorité de l’Etat; actes et manœuvres à compromettre la sécurité publique et à créer des troubles politiques graves; association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, mais également de vol».

Le Procureur de la République a ainsi indiqué que « le vol de téléphone portable a été juste l’élément déclencheur. Mais, en réalité, l’arrestation de Monsieur Ousmane Sonko était imminente », a-t-il révélé.

Pour rappel, dans son communiqué du vendredi 28 juillet, le Procureur de la République disait ceci : « Ce jour, dans l’après-midi, il (Ousmane Sonko) a volé avec violence le téléphone portable d’une femme gendarme, dont le véhicule était tombé en panne aux abords de son domicile, et a aussitôt appelé le peuple, par un message subversif divulgué sur les réseaux sociaux, à se tenir prêt. Ainsi, ai-je instruit la Sûreté Urbaine du Commissariat Central de Dakar d’ouvrir sans délai une enquête exhaustive pour divers chefs de délits et crimes à son encontre et de toutes autres personnes impliquées. »

error: Content is protected !!